Très beau succès pour le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace

Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace

La 52ème édition du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace a enregistré un chiffre d’affaires record avec des carnets de commandes bien remplis et en hausse de 13%, malgré une légère baisse du visitorat, notamment liée à l’état d’urgence.

Les professionnels du secteur de l’aéronautique et de l’espace ont annoncés 150 milliards de dollars de commandes (contre 130 mds de dollars en 2015) dont 897 commandes et engagements d’achat d’avions pour une valeur catalogue de 115 milliards de dollars, soit 934 appareils commerciaux.

«Cette 52ème édition du Salon du Bourget est un très beau succès malgré une légère baisse de fréquentation du public, avec un nombre record d’exposants et 150 milliards de dollars de commandes annoncées. Les démonstrations impressionnantes du Rafale de Dassault Aviation, du Falcon 8X de Dassault Aviation, comme les présentations de l’A380 avec la Patrouille de France, l’A350-1000, l’A400M d’Airbus, et les autres aéronefs ont ravi le Président de la République et le public du premier au dernier jour» a déclaré M. Emeric d’Arcimoles, Commissaire Général du Salon.

En termes de chiffre d’affaires, les deux constructeurs mondiaux, Boeing et Airbus, ont à eux seuls enregistré des commandes pour 114,5 milliards de dollars, 39,7 pour le consortium européen Airbus (avec 326 commandes d’appareils dont 144 fermes et 182 protocoles d’accord) et 74,8 pour le constructeur américain Boeing (avec 571 commandes et engagements d’achats). De son côté, CFM International, la filiale moteurs d’avions de General Electric et Safran, a reçu, pendant le salon, 1 658 commandes de moteurs Leap et CFM56, pour la valeur de 27,3 milliards de dollars.

Pour Emeric d’Arcimoles, Commissaire Général du Salon, il s’agit d’un « très, très bon cru en termes de business». Le salon a également enregistré un record de participation (2.381 exposants, soit une hausse de 3% par rapport à 2015) en provenance de 48 pays. Le seul bémol était le taux de fréquentation en baisse considérable.

Baisse de Fréquentation

Le plus grand rendez-vous mondial du secteur de l’aéronautique et de l’espace a connu une baisse de fréquentation du nombre de visiteurs.

Le Salon du Bourget a enregistré 142000 visiteurs professionnels et 180000 visiteurs grand public, soit une baisse de fréquentation par rapport à l’édition précédente de 2015 de 6% pour les visiteurs professionnels et de 10% pour les visiteurs du grand public. Ce recul est attribué aux politiques de restriction budgétaire en vigueur chez certains exposants ainsi qu’à la canicule et à l’état d’urgence.

Par ailleurs, le salon poursuit ses objectifs d’attirer les jeunes vers les métiers de l’aéronautique et d’ouvrir de nouvelles voies.

Réussite de l’Avion des Métiers et du Paris Air Lab

L’exposition l’Avion des Métiers, désormais fusionnée avec le Forum Emploi-Formation du GIFAS, a accueilli 55.000 visiteurs, majoritairement des jeunes.

Elle leur a permis de « découvrir, grâce aux salariés de groupes français, une quarantaine de métiers de la filière aéronautique et spatiale, ayant des besoins en recrutements immédiats », a ajouté Emeric d’Arcimoles.

Quant à la nouveauté de cette édition, Paris Air Lab, elle a parfaitement répondu aux attentes de l’organisateur et a fait preuve d’une grande performance.

50.000 visiteurs ont visité cette première édition de Paris Air Lab, installé dans le hall Concorde du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget. Ce nouvel espace dédié à la recherche, l’innovation et la prospective des grands groupes et institutions comme des startups, a permis à certaines startups d’enregistrer leurs premières commandes.

Notons enfin que la prochaine édition du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace, le plus grand salon aéronautique au monde, se déroulera du 17 au 23 juin 2019 à Paris – Le Bourget.

Le salon International de l’Aéronautique et de l’Espace en Images

SIAE_2017_0215

Loading Facebook Comments ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here